Solution ancestrale et économique : l’urine comme engrais de jardin

Faire fleurir ses plantes, ses fleurs et son potager, on voudrait bien obtenir de belles fleurs et une bonne récolte durant les beaux jours. Mais pour espérer atteindre ce résultat, il faut avant tout bien travailler et faire murir la terre en choisissant bien le type d’engrais à utiliser. Comme aux bons vieux temps, il n’y a rien de mieux que de l’urine engrais de jardin pour ses plantes.

L’urine engrais de jardin, une bonne alternative ancestrale

Un fait indéniable mais controversé, l’urine contient beaucoup de nutriments essentiels pour le développement des plantes. Considéré comme étant un excellent engrais de jardin, 1 litre d’urine contient approximativement 6 grammes d’azote, 2 grammes de potassium et 1 gramme de phosphore. Riche en azote, c’est donc un engrais à action rapide, un excellent accélérateur de croissance végétal.

L’urine engrais de jardin est de plus en abondance tout en permettant de faire des économies considérables sur son budget consacré aux engrais. Associée à des actes écologiques et économiques, cette solution ancestrale est la meilleure alternative des jardiniers aguerris.

Choisir la bonne dose d’urine engrais de jardin

Pour obtenir des résultats palpables suite à l’utilisation de l’urine engrais de jardin, il faudrait connaitre la bonne dose à injecter sur les lieux. En pratique, 1 à 5 l/m² de sol suffisent amplement à nourrir les plantes.

Les plantes moins gourmandes comme les salades peuvent se contenter de 1 l au m² tandis que les plantes potagères comme les tomates ont besoin de près de 5 l d’urine engrais de jardin au m² durant la saison. Pendant la saison agricole, on se contentera d’une moyenne de 1,5 l au m². Il faut aussi savoir qu’une terre moins fertile aura davantage besoin de plus d’engrais de jardin pour mûrir par rapport à un sol déjà riche en humus.

Urine engrais de jardin en association avec du compost

Pour améliorer le rendement de ses récoltes, on peut très bien associer l’urine engrais de jardin à du compost, du lombricompost, du fumier ou tout autre amendement organique. Les amendements organiques permettent une amélioration de la vie microbienne au sein des particules qui composent la terre et favorisent l’assimilation des nutriments essentiels par les plantes.

Ils ont également pour rôle de compléter les manques de nutriment qu’on ne retrouve pas dans l’urine engrais de jardin : calcium, fer, oligoéléments, potassium… En moyenne, on préconisera 500 g de compost par litre d’urine.

Que faire avec les tontes de gazon ?
Le potager fait-il faire des économies ?