Quand dois-je passer la motoculteur dans mon jardin ?

Dans la terre, il y a ce que l’on appelle des micro-organismes, des éléments essentiels pour la fertilisation du sol. Un labour trop fréquent peut donc perturber l’équilibre de la terre et donc appauvrir le sol. Toutefois, cette étape est essentielle pour de nombreuses raisons. En réalité, ce travail demande beaucoup d’efforts physiques. Avez-vous déjà pensé au motoculteur ? Cet engin est un outil très efficace pour travailler le sol. Découvrez quelques conseils utiles pour vous aider à utiliser le motoculteur.

Les atouts d’un motoculteur

Le labourage de la terre avec un motoculteur est un geste très important pour le travail de la terre avant la mise en culture. Il s’avère que le passage du motoculteur permet d’oxygéner la terre, délimiter la repousse des mauvaises herbes, favoriser l’enracinement, apporter des résidus végétaux et rendre la terre plus perméable à l’eau. Non seulement l’engin vous permet d’éviter un dur travail manuel à la bêche, mais il est également très efficace. L’appareil peut couvrir de grosses parcelles d’environ 5 000 m² et avec une profondeur jusqu’à 30 cm, il peut émietter la terre en un seul passage. Le motoculteur permet également de travailler n’importe quel type de terrains.

Quand passer le motoculteur ?

Pour passer le motoculteur, aucune période n’est définie, car le jardinage est prévu pour toute l’année. Il faut juste que la terre ne soit pas trop chargée en eau sinon la terre risque d’être tassée et nuire au bon développement des racines. Attention également à ce que la terre n’est pas très sèche. Cela peut ralentir le bon fonctionnement du motoculteur. L’idéal est donc de labourer le sol 3 jours après le passage de la pluie. Le sol serait ainsi bien meuble et assez humide. Néanmoins, l’automne et le printemps restent les périodes propices. L’automne pour remettre en état les sols et le printemps pour enlever les mauvaises herbes ainsi que pour la préparation aux plantations.

Comment utiliser un motoculteur efficacement ?

Le passage de votre motoculteur ne nécessite pas de force physique. Pour plus de sécurité, privilégiez toujours une petite vitesse. D’ailleurs, comme c’est un outil dangereux, certaines précautions sont à prendre par le conducteur à chaque utilisation. Il faut qu’il soit bien protégé avec des équipements adéquats : des gants antivibrations, des bottes de sécurité et d’un casque antibruit pour les protections auditives. Enfin, avant la mise en route de l’engin, prenez le temps de vérifier correctement vos outils de travail.

Quel est l’utilité d’un broyeur de végétaux ?
Que choisir : tondeuse, tracteur tondeuse, robot tondeuse ?